Après que nous, Jovaciens, avons subi 8 mois de circulation difficile juste pour un bâtiment de 11 logements rue Bauvinon, imaginez ce que cela sera avec 10 fois plus de logements en construction sur les terrains RFF.

En fait non, n’imaginez pas, refusez-le tout de suite, car pendant la période de construction des 130 logements sur le terrain RFF, les Jovaciens vont se retrouver en permanence dans la même situation que les Parisiens sur le périphérique, mais pire car les voies à Jouy sont environ un tiers plus petites. Pour dépeindre plus précisément la circulation dans Jouy, comparons avec l’exemple du chantier de construction à l’entrée de Buc, côté Versailles. Ce chantier était sensiblement équivalent à celui qu’annonce la maire, une centaine de logement en R+3 avec garage en sous-sol, sur un peu moins d’un hectare de terrain.

Il a fallu décaisser sur plus de 15 mètres en profondeur pour les différentes couches de stabilisation, d’étanchéité et pour la construction.
On ne sait pas quelle est la situation des sols du terrain RFF, mais ils sont formés d’alluvions – un petit marais à l’époque d’Oberkampf – et, pour un R+3 avec attique et garage semi-enterré, il semble qu’un décaissage de 3m + fondations est le minimum que l’on doive envisager.

Faisons un peu de mathématiques élémentaires : décaisser 1 hectare sur 5m cela fait exactement 50 000 m3 de terre à extraire du terrain RFF, et il faut savoir que le volume de terre décaissée est à multiplier en général par 1,5 . Prenons le cas le plus favorable, en supposant que la terre est tellement compacte que 1m3 décaissé est égal à 1m3 enlevé. Il faudra au total 5 000 camions-bennes de 19 tonnes ou 2 500 camions-bennes de 38 tonnes articulés. Soit plus de 20 rotations/jour ouvré.

Faut-il continuer ou vous laisser imaginer par vous-même quel sera l’effet sur le centre de notre commune ? A 20 rotation/jour, il faudra 8 mois simplement pour tout décaisser ! Et 1 an de plus pour apporter les matériaux de constructions. Quel chantier !
• Cela produira une augmentation du coût d’entretien de la voirie, car nous savons aujourd’hui que nos routes ne sont pas prêtes à subir les outrages de 10 000 passages de camions en si peu de temps. Ces même routes qui sont dans un si triste état simplement a cause de l’hiver long, imaginez un hiver plus les camions, ce n’est pas des 4X4 qu’il nous faudra pour circuler dans Jouy mais des chenilles ! Êtes-vous prêt à accepter cela ?
• Quant aux bouchons : tous les jours, vous avez pu les constater rue Bauvinon !! Alors, si l’ensemble du centre est concerné, à quoi devons-nous nous attendre ?
• Accidents : Il y en a eu, sans tenir compte du nombre d’accrochages verbaux !! Il y en aura d’autres dans une circulation excessive et concentrée !
• Pollution !! Aujourd’hui, le simple fait de marcher le long des rues Beuvron ou Bauvinon, on suffoque !! Alors si tout le centre-ville est concerné, devrons nous porter des masques ?

Pouvons-nous accepter cela ? Jusqu’à maintenant, le maire n’a présenté que les avantages supposés du projet, et repoussé de la main nos suggestions et remarques. Alors à quand un exercice réel de présentation de tout le projet à la population ? Nous souhaitons que cela se fasse cette année, avant le dépôt du permis de construire (en cours d’instruction à la mairie). Sinon, les élections de mars 2014 seront l’occasion pour nous de dire la vérité !

Réponse du maire :

PDF - 1.1 Mo