Le Conseil municipal est de plus en plus ennuyeux ; on y traite en majorité de questions “d’épicerie“, certes des détails nécessaires, mais qui font oublier le principal, les priorités pour Jouy : l’état du centre-ville, laissé sans évolution, l’état du commerce, la circulation de plus en plus insensée, sans même une ébauche de solution, (par exemple le feu rouge de la rue Bauvinon). L’incorporation décrétée de notre commune à l’ensemble de Versailles Grand Parc nous réduit à subir les décisions des plus grands ; le Montcel est laissé en déshérence en plein centre du village ; enfin l‘absence de démocratie, qui fait réagir nombre de nos concitoyens, comme le débat mal mené sur les rythmes scolaires. Tout ce qui devrait renforcer Jouy et son attrait, tout ce qui donnerait l’envie de se mobiliser, n’est jamais mis au débat, mais traité en coulisses.

Revenons un instant au mot COMMUNE : il signifie “ce qui nous est commun“. C’est d’abord le cadre de vie, le patrimoine, c’est aussi la vie commune et sa qualité ; s’il est un lieu pour en débattre, tous conseillers confondus, c’est bien le Conseil municipal. Voilà comment nous voyons le sens du mandat de 6 ans qui nous est confié : s’emparer des questions communes, les traiter avec imagination, motivation, en étant réaliste. Et en rendre compte de façon ouverte. C’est précisément cela la démocratie !

Un rêve direz-vous ? Non, une nécessité absolue : débattre ouvertement, c’est détecter les atouts, c’est déjouer les pièges, c’est se donner une chance pour rester forts, pour renforcer le caractère de notre commune, son cachet, son originalité. L’immobilisme serait de reculer, fuir les responsabilités et dénier les opportunités qui se présentent. Le Conseil municipal doit redevenir un lieu de débat et de décision au service actif de Jouy.

Il est temps de sortir de l’hibernation dont se satisfait l’inspiration administrative de la mairie. Il est temps de mettre en valeur les atouts de Jouy (son patrimoine vert attractif, ses grands établissements qui nous ouvrent au monde, son besoin d’activités communes dans un centre ville qui donne un sens à la vie collective).

Ouverture d’esprit, goût de la chose publique (res publica), construction de meilleurs projets, lisibilité de l’action du Conseil municipal envers ses concitoyens. Telles devront être les garanties offertes par une future équipe municipale.

Nous appelons donc tous ceux qui souhaitent réaliser cette politique d’avenir à prendre contact avec nous, pour construire ensemble le projet que nous appelons de nos vœux.