Le PLU (Plan local d’urbanisme) est un document qui dresse la carte du territoire de la commune (pour Jouy-en-Josas, 1000 ha). Il fixe, zone par zone, une destination ; par exemple : forêt, zone d’habitation, zone d’activité économique.
Il est révisé régulièrement en fonction des lois (la loi SRU ordonne plus de logements sociaux) ou en fonction des programmes électoraux des équipes élues.
Le dernier PLU de Jouy-en-Josas adopté en 2006, sous l’impulsion de M. Le Saint a été mis en révision en 2009 par le maire Jacques Bellier, qui a abouti en novembre 2011.


Le PLU adopté ne protègera pas Jouy d’une importante urbanisation. Revenons en arrière : le PLU des années 80 reposait sur un principe : « permettons peu d’urbanisation, partout et les promoteurs seront obligés de faire des projets justifiables et d’intérêt communal ». Le PLU de 2006 a « ouvert les vannes » à la construction et à la pression immobilière. L’équipe municipale est désormais soumise à la pression constante des promoteurs et a indéniablement des difficultés à dire non.


La longue histoire du PLU :
-  Juin 2006  : adoption du PLU par la municipalité précédente, malgré une pétition de 1350 habitants de Jouy – Extension considérable des droits à construire dans Jouy

2009

-  Janvier  : publication d’un cahier des charges par la nouvelle équipe en place
-  Avril  : mise en révision officielle
-  Mai-juin  : concertation qui débouche sur 5 scenarii en juillet-aôut
-  Juin  : 480 habitants se positionnent contre les orientations de la mairie dans le registre ouvert par la municipalité.

2010

-  Janvier  : établissement d’un schéma par le cabinet Richez
-  Février  : présentation aux élus
-  Mai-juin  : exposition publique
-  Septembre  : remise d’une pétition par le collectif d’associations CANAC-J (auquel nous participons), 1130 signatures d’électeurs sont réunies en quelques semaines qui s’opposent peu ou prou au projet, et exigent un referendum dans les termes de la loi.
-  Novembre  : version finale et réunion publique le 18 novembre

2011

-  Janvier  : « consultation-réponse » à l’initiative de la mairie ; 169 réponses, dont 15 nulles ; seules 49 réponses sont plus ou moins favorables au projet.
- Février : le 7, vote du Conseil municipal pour mettre officiellement le pour mettre officiellement le PLU en circulation dans les administrations.
-  Mars-mai  : vérification par les services de l’Etat
-  Juin  : enquête publique, avec cahiers en mairie pour recueillir les remarques des habitants
-  Septembre  : conclusions du Commissaire enquêteur
-  Novembre  : vote du conseil incluant éventuellement les remarques du Commissaire enquêteur

2012

-  Janvier  : Recours auprès du maire déposé par les associations demandant le retrait des dispositions concernant la zone RFF (zone entre la gare et le bief).


Articles associés :

- Recours gracieux contre le PLU (Plan Local d’Urbanisme
- Le Commissaire enquêteur remet en question le Plan Local d’Urbanisme (PLU)...
- Site du collectif CANAC-J